Quand la mode du vintage s’étend… aux cocktails!

Oui, les cocktails sont à la mode. Il y a encore quelques années, notre connaissance en la matière se résumait au duo mojito – caïpirinha, alors que de l’autre côté de l’Atlantique, les américains ont toujours cultivé leur savoir-faire en mixtures alcoolisées. Depuis quelque temps, on assiste enfin à une véritable redécouverte du genre en Europe aussi. Ouverture de bars pseudo-speakeasy, ateliers d’apprentissage, livres de recettes (dont l’excellent « Une Histoire de Cocktails« , dû au barman du Ritz parisien Colin Peter Field et préfacé par Kate « Brindille » Moss), tout le monde s’y met, avec plus ou moins de bonheur. Si vous ne connaissez pas au moins 5 noms de cocktails différents, vous êtes désormais devenu un irrécupérable has-been.

Dans ce contexte, voici un trend différent et très intelligemment pensé: la redécouverte des cocktails vintage, soit en  respectant à la lettre la préparation et les ingrédients originaux, soit en redécouvrant des recettes tombées dans l’oubli. Allant jusqu’au bout du concept, l’InterContinental de Genève, en Suisse, un hôtel mondialement réputé pour son histoire (interview de Che Guevara dans une suite, sommet Reagan-Gorbatchev pendant la Guerre Froide…), vient d’inaugurer « Les Nations Vintage Bar« , où les cocktails figurent à la carte par ordre chronologique, du XIXème siècle à nos jours. Une façon de faire unique qui a nécessité un gros travail de recherche au préalable, notamment pour retrouver des recettes originales ou oubliées, ou s’assurer de pouvoir encore retrouver les ingrédients originaux dont de vieilles marques de whiskies, bitters ou vermouths. Pour parfaire l’ensemble, votre cocktail vous sera servi dans de la verrerie d’époque, chinée pour l’occasion, après que la recette et son histoire vous ait été expliquée par le barman. Alors, vous prendrez un Sazerac de 1873 ou un Moscow Mule de 1941?

 Jorge S. B. Guerreiro