Facebook: 10 ans déjà!

Demain mardi 4 février le plus puissant des réseaux sociaux fêtera ses 10 ans. À l’origine, son créateur Mark Zuckerberg, suite à une rupture amoureuse, a mis au point pour se venger un « comparateur » des filles du campus de l’Université d’Harvard, baptisé Facemash. Il décide ensuite de le transformer, avec ses amis Cameron et Tyler Winklevoss, Eduardo Saverin, Chris Hughes et Dustin Moskovitz, en un site permettant aux étudiants de se créer un profil personnel et d’ajouter leurs collègues en « amis ». L’apport de chacun au projet se réglera ensuite devant les tribunaux. Toujours est-il que le 4 février 2004 « The Facebook » était lancé (le « the » sera abandonné en septembre 2005). Le succès est fulgurant et dépasse très vite l’enceinte d’Harvard. Un film retraçant la naissance du réseau social, « The Social Network », obtiendra d’ailleurs un immense succès au Box Office en étant nomminé 8 fois aux Oscars. Mark Zuckerberg, lui, deviendra milliardaire peu de temps après son vingtième anniversaire.

Grosse alerte en mai 2012: lors de l’entrée de Facebook en bourse, les analystes doutent de sa capacité à effectuer le virage du « mobile » et de la pérénnité de son business model. L’action perd les deux tiers de sa valeur en quelques jours. Depuis, Facebook a su rebondir en se plaçant à la deuxième place sur le marché mondial de la publicité en ligne, dont il s’est adjugé 5,7%, et est devenu champion sur son ancien point faible en captant 30% de l’ensemble du marché publicitaire mobile. Sa capitalisation boursière dépasse désormais les 100 milliards de dollars. Les chiffres donnent le tournis: un humain sur six est aujourd’hui sur Facebook, qui répertorie 1,2 milliards d’utilisateurs. Plus de 20% du temps total passé sur Internet l’est sur Facebook, avec une moyenne de 36 minutes par utilisateur et par jour. Le site internet Dpfoc s’est fendu d’une petite infographie à ce sujet, en reprenant le concept de la fameuse time line des profils Facebook (à découvrir ci-dessous). Deuxième alerte: les ados désertent peu à peu Facebook au profit d’autre réseaux sociaux tels que Snapchat ou Instagram. Normal, leurs parents (et même grands-parents) s’y trouvent aussi. Pas cool. Encore une fois, Facebook rebondit avec maestria en rachetant simplement Instagram. Au-delà de ça, Facebook quitte désormais le rôle de simple réseau social pour endosser celui beaucoup plus large de véritable annuaire numérique global. D’autres sites ou applications comme Tinder l’utilisent d’ailleurs comme base de fonctionnement. Pour reprendre le langage bancaire, Facebook est devenu « too big to fail ».  Mark Zuckerberg et ses fameuses sandalettes peuvent dormir tranquilles. Une petite anecdote pour la fin: savez-vous pourquoi le graphisme de Facebook est à dominante bleue? Parce que c’est la couleur que Zuckerberg voit le mieux: il est daltonien.

– Jorge S. B. Guerreiro