Paris consacrée ville de la photographie au mois de novembre

4356844_6_babb_ce-lieu-marque-l-horizon-de-johannesburg-en_243a65bd4f4fb02f94d14fe483b2549f

Associée à Paris Photo, Aperture Foundation vient de divulguer la liste des ouvrages en lice pour le Prix du Livre Photographique Paris Photo–Fondation Aperture 2014. Les lauréats seront présentés lors du rendez-vous international qui se tiendra au Grand Palais du 13 au 16 novembre. L’occasion de rappeler que Paris sera au centre du monde photographique durant tout le mois de novembre!

Plateforme de la vie photographique devenue grande messe internationale où se côtoient photographes, artistes, galeristes, éditeurs et passionnés, Paris Photo conserve toutefois une programmation pointue qui met en valeur et promeut le monde de l’image et ses acteurs. La foire a quitté le Carrousel du Louvre qu’elle occupait depuis sa création en 1996 et prend place, depuis trois ans, sous les coupoles du prestigieux Grand Palais. Il n’en fallait pas moins pour accueillir ses dizaines de milliers de visiteurs et répondre au rayonnement croissant de la manifestation.

On le sait, Paris entretient une longue histoire avec la photographie. Depuis plus de trente ans, elle organise le Mois de la photo, biennale qui se tient au mois de novembre et dont l’édition 2014 annonce déjà plus de cent manifestations disséminées dans la capitale. Paris, ville d’images qui riment aussi avec dollars. Les maisons de vente aux enchères ont fait de la capitale française, depuis quelques années, le centre de leurs affaires en matière de photographie. Qu’on ne s’y trompe pas, succès populaire et marché de l’art n’altèrent en rien la qualité de Paris Photo, soutenue à chaque édition par des institutions de renom différentes comme la Maison européenne de la photographie, le MOMA ou le Fotomuseum de Winterthur. C’est d’ailleurs Urs Staehl, ancien directeur du musée suisse alémanique, qui organise la Plateforme de Paris Photo, lieu d’échanges et de discussions entre théoriciens, artistes, historiens, amateurs éclairés et journalistes qui débattront sur la situation actuelle de la photographie, à l’heure où le trop-plein d’images provoque toujours plus de confusion et de nébulosité.

Forte de sa réussite, la manifestation parisienne s’est adjointe, depuis quelques années, la collaboration de la prestigieuse Aperture Foundation de New-York, plateforme multiple qui œuvre à la promotion et au développement de la photographie depuis plus d’un demi-siècle, pour décerner une série de prix aux meilleurs livres de l’année. Parmi les trente-cinq ouvrages présélectionnés, il y a Ponte City de Mikhael Subotzky et Patrick Waterhouse, paru aux éditions Steidl. Ce livre, tout comme son sujet, est un monument. Il contient les cinq années de travail des deux auteurs autour de la tour de Ponte City, au cœur de Johannesburg. Prises de vue, plans d’architecture, publicités, la mise en scène du livre évoque l’histoire d’un bâtiment conçu comme symbole de la domination blanche dans les années 1970 et qui est le reflet de celle de tout un pays. A la manière des archéologues, les deux artistes ont décortiqué, strate après strate, les 54 étages de cette tour de Babel ainsi que ses fondations. Ils en ont photographié toutes les portes et toutes les fenêtres, récolté les témoignages et les scènes de la vie quotidienne, documentant ainsi tout un pan de l’histoire sud-africaine.

Assurément, le mois de novembre à Paris réserve un nombre considérable de découvertes, d’apprentissages et d’émerveillements pour les amateurs de photographie. Vous savez dorénavant comment occuper un week-end de brumes automnales!

– Virginie Galbarini 10711600_4630288611425_451824999_n Photo : Michael Subotzky & Patrick Waterhouse, Ponte City, 2008-2013 © Magnum Photos.