File-Good: le principe du gluten free

Gluten free choice

« Que ta nourriture soit ta médecine et ta médecine ta nourriture. » – Hippocrate

Aujourd’hui après une pointe de pratique (à revoir ici, pour les absents), passons à la théorie.
Aujourd’hui vous sortez une feuille, interrogation sur le gluten.

Alors pas besoin de me dire que le gluten-free est à la mode depuis les performances sportives de Novak Djokovic et le fameux Cookbook de notre amie Gwyneth…
Essayons d’être un peu plus professionnels et d’aller au fond des choses.

Question n°1: qu’est ce que le gluten.
Le gluten est un terme générique pour désigner des protéines que l’on retrouve dans certaines céréales. Le gluten se forme au pétrissage et donne du volume et de l’élasticité aux produits de boulangerie, d’où le côté moelleux du pain et autres viennoiseries…

Question n°2: les céréales contenant du gluten.
Retenez SABOT : seigle, avoine, blé, orge, triticale (hybride du seigle et du blé) et ajoutez le kamut, et l’épeautre.

Question n°3: à l’inverse, les céréales et farines ne contenant pas de gluten.
Maïs, riz, soja, sarrasin, manioc, sésame, quinoa, et leurs dérivés sous forme d’amidon, farine, fécule, semoule et fécule de pomme de terre.

Question n°4, du coup les produits sans gluten.

– Produits laitiers : le lait, les yaourts (pas les 0%) et les fromages d’appellation contrôlée.

– Viandes et volailles : fraîches nature ou surgelées mais toujours toujours au naturel.
Idem attention pour le steak haché celui-ci doit être « pur bœuf ». Ah oui, et les œufs.

– Charcuterie : le jambon blanc, cru, bacon, épaule cuite. Les confits et même le foie gras,
au naturel toujours. Les saucisses et rillettes tant que celles-ci sont d’appellation contrôlée.

– Poissons : frais, salés, fumés, surgelés mais au naturel. Pour les conserves, c’est au naturel, à l’huile ou au vin blanc. Crustacés et mollusques au naturel. Œufs de poisson.

– Légumes : frais, secs, surgelés au naturel. Conserves au naturel. Pommes de terre et même les chips mais attention pures pommes de terre, non aromatisées. Vous n’avez pas tout perdu…

– Fruits et fruits secs ou confits: tous frais ou surgelés au naturel. Pour les oléagineux, ils
doivent être non grillés à sec (noix de cajou, noisettes, amandes, cacahuètes, noix).

– Sucre et produits sucrés : sucre de betterave, de canne. Ok pour le miel et le
caramel liquide (quel kiff !!). Pour les confitures, elles doivent être pur sucre et pur fruit
c’est à dire sans épaississants. Idem pour le cacao, il doit être pur.

En bref pour les desserts, optez pour sorbets, salades de fruits, crème caramel et mousse au
chocolat. Jamais de préparations industrielles en poudre.

Pour les boissons, oubliez celles contenant du malt d’orge, donc bière (sauf la Daura) et whisky. Aucun problème pour les toutes les autres y compris alcools forts, vins et champagne.

091207_gluten

Alors maintenant pour savoir si ça vaut vraiment le coup de se lancer… c’est un autre débat.
Vous pouvez commencer par consulter un médecin qui vous dira s’il détecte une intolérance.

Pour les fashionistas extrémistes, allez-y, foncez, c’est tellement in.

Pour ceux qui veulent juste prendre soin d’eux, limitez sa consommation et prenez le temps
de cuisiner chez vous (ça permet de savoir ce qu’on a vraiment dans son assiette).

Enfin pour les business people, toujours en voyage et au restaurant, optez pour des plats simples, sans trop de sauces, et oubliez le pain. Ou alors demandez du sans-gluten, que vous n’aurez aucun souci à trouver dans tous les grands hôtels.

L’idée n’est pas de faire un régime et de se priver mais d’apprendre à manger mieux. Votre corps vous en remerciera grandement et souvenez vous que l’esprit et le corps ne font qu’un.

C’est tout pour aujourd’hui, la prochaine fois nettoyage de printemps…

Amicalement vôtre, cheers,

Anne-Sophie Menotti