Objectif Gare: parcours artistiques en Ville de Lausanne

Affiche

Pendant dix jours, c’est en quelque sorte une vision que les institutions muséales lausannoises tentent de faire partager au grand public. Horizon 2018-2022,  la capitale vaudoise verra réunis sur le site des anciennes halles cff trois des fleurons de son patrimoine muséal : le Musée cantonal des Beaux-Arts (2018), le mudac − Musée de design et d’arts appliqués contemporains avec son regard (im)pertinent sur la création contemporaine et le Musée de l’Elysée, musée de référence international pour la photographie (2022).  À l’heure où il n’y en a dans la presse et souvent dans le public suisses que pour les mastodontes − le Kunstmuseum de Bâle, la Fondation Beyeler et le Kunsthaus de Zurich et leurs respectifs projets de d’extensions − et que de nombreux musées helvétiques se battent à grand peine pour leur survie, la Ville de Lausanne et l’Etat de Vaud ont réunis leurs forces pour projeter un pôle muséal unique en Suisse et ainsi donner à leurs institutions culturelles le poids nécessaire pour poursuivre leurs engagements au nom de la culture.

Et parce que cet avenir s’écrit déjà aujourd’hui, les trois institutions et leurs partenaires − la collection d’art de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV), les fondations Felix Vallotton et Toms Pauli (possédant une magnifique collection rarement exposée de tapisseries et de broderies européennes du 16e au 19e siècles, ainsi que près de 200 œuvres d’art textile datant de 1960 à 1993) − proposent depuis vendredi 5 juin et pour 10 jours un parcours artistique à travers la ville en 21 étapes pour le grand tour ! évitez donc les louboutins pour cette déambulation urbaine, vous n’êtes pas (encore) à Art Basel,  et armez-vous de votre smartphone (juste pour la reconstitution de la perspective de l’aquarelle de la place de la Palud de Ducros ça vaut la peine) ! calculez 2h30 pour la totale, mais comptez plus avec les visites des expositions − notamment l’incontournable exposition de l’artiste franco-algérien Kader Attia au Musée cantonal des Beaux-Arts.

Mcba_quai

mcb-a, © projet Pôle muséal, Lausanne / Estudio Barozzi&Veiga, Barcelone

C’est aussi une très belle occasion de rencontrer en personne les artistes romands, vaudois en particulier, notamment lors des visites guidées « Arty Hours » proposées par la conservatrice de la collection d’art de la BCV, Catherine Othenin-Girard, au siège de la Banque (Place St-François 14) ou lors des ateliers de dessins (accessibles au public mais participation sur inscription à l’adresse inscriptions@objectifgare.ch) proposés par le Musée cantonal des Beaux-arts au Musée Arlaud, sur la place de la Riponne − qui abritait à son inauguration en 1841 le premier Musée des Beaux-Arts ainsi qu’une école de dessin.  Le graphiste Werner Jeker − et fondateur avec les designers industriels Antoine Cahen et Claude Frossard des célèbres Ateliers du Nord − vous invite, lui, à partager ses réflexions de designer sur le mandat suivant : comment illustrer non pas le travail d’un artiste, mais la richesse et la qualité de la collection d’art verrier contemporain du mudac dans son ensemble ?  (Place du Nord 2, du 6 au 14 juin de 11h00 à 18h00). Et côté photographie, vous pourrez notamment entrer dans l’atelier-exposition créé par la photographe Catherine Leutenegger pour toute la durée de la manifestation − il ne s’agit pas seulement de pouvoir se faire immortaliser par l’artiste mais véritablement de plonger au coeur d’un espace de création pour comprendre la complexité du travail de studio, son originalité, le rapport entre le photographe et son ou ses modèles (Avenue de l’Elysée 4, du 6 au 14 juin de 11h00 à 18h00).

Ne manquez pas le travail de Sandrine Pelletier dans le foyer de l’Opéra de Lausanne et poursuivez votre chemin jusqu’à la galerie Kissthedesign (Avenue de Rumine 4), si elle n’est pas encore sur votre liste des lieux de référence design à Lausanne.

Côté ambiance, optez pour les afterworks en musique chaque soir de 18h00 à 21h00 sur le site du futur pôle muséal : le programme est aux mains des équipes du Paléo Festival , du Festival de la Cité, d’Electrosanne, du For Noise, des Urbaines, du Montreux Jazz et j’en passe − ne me dites donc pas que vous n’y trouvez pas votre compte.

Enfin, pour le clin d’oeil File-Good, parmi les options de restauration possibles sur place, the Green Van et sorbets maison chez Loom.

Voilà, maintenant, il ne vous reste plus qu’à concocter votre programme perso sur le site Objectif-gare.polemuseal.ch ou sur l’application smartphone !

– Carole Haensler Huguet

*********

Programme_ObjectifGare

Informations pratiques:

Objectif gare

Un parcours artistique événement vers le Pôle muséal

Du 5 au 14 juin 2015 à Lausanne

Manifestation gratuite

Pour le détail du programme et les horaires: Objectif-gare.polemuseal.ch

Eggimann_Bouleaneige

Marianne Eggimann, boule à neige, 2007, présentée à la Galerie Kissthedesign

Leutenegger_HorsChamps

Catherine Leutenegger, Série Hors-champ, Studio Piraud, 2007 (c) Catherine Leutenegger

04_Louis_Ducros_La_Place_de_la_Palud

Louis Ducros, La Place de la Palud à Lausanne, vers 1808 – 1809, aquarelle et gouache sur papier, Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne