Le film que vous ne verrez jamais: John Malkovich joue dans un film qui sortira en 2115

discover-100-years-14d0030c

Imaginez être convié aujourd’hui à la première d’un film qui aura lieu… dans 100 ans! Voilà le carton d’invitation pour le moins surprenant qu’un petit millier de personnes à travers la planète a reçu et qui devrait permettre d’assister à la projection de 100 years – The Movie You Will Never See (100 ans, le film que vous ne verrez jamais) en 2115! La maison de cognac Louis XIII a commandé cette oeuvre au réalisateur Robert Rodriguez et le grand John Malkovich en est l’acteur principal.

Bien entendu, à moins que la médecine ne fasse de prodigieux bonds en avant dans les toutes prochaines années, il est très peu probable que les invités puissent eux-mêmes être présents lorsque le coffre fort renfermant la précieuse pellicule se déverrouillera le 18 novembre 2115. Les tickets en métal ont été conçus pour pouvoir être transmis à leur descendance. Le jour venu les heureux élus pourront se rendre au Domaine du Grollet dans la maison de Louis XIII à Cognac pour y découvrir le film.

En fait, tout le concept repose sur la volonté de la maison de cognac de démontrer le côté intemporel qu’elle incarne depuis sa fondation en 1825. Ce “nouveau” nectar, le Louis XIII, constitue en fait l’aboutissement du travail des maître de chai qui ont patiemment assemblé plus de 1200 eaux de vie différentes, dont les plus récentes ont déjà plus de 40 ans et les plus anciennes datent de 1874. Selon Ludovic du Plessis, directeur exécutif de la marque, “une bouteille de Louis XIII incarne la passion de quatre générations successives de maîtres de chai qui ne goûteront jamais au fruit de l’œuvre de leur vie.” Un rapport au temps unique un peu à l’image des bâtisseurs de cathédrales d’antan, contrastant avec l’esprit de récompense immédiate régnant aujourd’hui. Comment, en effet, imaginer au quotidien que son travail ne porte ses fruits que dans des dizaines et des dizaines d’années? Là réside l’inspiration ayant mené à la réalisation de 100 years – The Movie You Will Never See. “Nous avons souhaité créer une œuvre d’art proactive explorant les liens dynamiques qui relient le passé, le présent et l’avenir», poursuit Ludovic du Plessis. “Nous sommes flattés que cet acteur de talent et ce réalisateur à l’imagination fertile aient acceptés de se joindre à nous dans cette entreprise artistique.” 

Malkovich et Rodriguez ont tourné ce film dans le plus grand secret, au point qu’aucune image originale ne figure dans les trois bande-annonces dévoilées. Ces trois teasers intitulés Future, Nature et Rétro (à visionner ci-dessous) présentent chacun une vision différente de l’avenir. Le premier montre un monde sombre et hyper-urbanisé dans lequel la technologie est reine, dominé par les avancées technologiques et l’exploration spatiale. Le second fait la part belle à une nature ayant pu reprendre ses droits sur Terre après une guerre mondiale chimique. Le troisième enfin, plus pessimiste, présente une société gouvernée par des robots humanoïdes, alors que les vrais humains ont eux dû fuir la planète.

Lequel de ces angles choisis par John Malkovich et Robert Rodriguez se rapproche le plus de la vérité? Bien heureux (ou pas) qui pourrait le dire. Alors que la COP21, la conférence sur le climat à Paris, ferme ses portes et que les crises économiques et militaires se multiplient, quelles sont les perspectives d’avenir pour notre pauvre planète et ses habitants? Il est vraisemblable de penser que les actions de l’Humain porteront à conséquence. De façon négative, bien sûr, avec des changements climatologiques qui nous mèneront à des catastrophes inévitables, mais aussi, on ose l’espérer, positive, grâce à l’avancée de la médecine et de la technologie. Qu’en disent les experts? Auteurs de science-fiction et futurologues nous proposent plusieurs pistes.

LOUIS_XIII_Decanter Visual

CLIMAT: Il est illusoire de penser que notre dépendance aux matières fossiles va s’arrêter comme par miracle: pétrole, gaz et charbon ont encore de beaux jours devant eux. Leur consommation va continuer à accélérer le réchauffement climatique. Ainsi, une hausse moyenne des températures de 4° C. à l’horizon 2100 entraînerait une élévation significative du niveau des mers, que certains chiffrent à près de 80 mètres. Même le village de Sainte-Même-les-Carrières, où se trouve la maison Louis XIII, pourrait être submergé. Quelqu’un pensera-t-il à déplacer le coffre-fort contenant le film? Cependant, grâce au développement de techniques permettant de piéger le carbone et de l’enfouir dans le sous-sol, ainsi qu’à la généralisation des énergies renouvelables, la concentration de dioxyde de carbone dans l’atmosphère devrait repartir à la baisse dès l’horizon 2070. Energies solaire et éolienne se développeront et d’autres techniques feront leur apparition, dont la captation de l’énergie cosmique.

TRANSPORTS: Les voitures individuelles telles que nous les connaissons aujourd’hui auront disparu, remplacées par des véhicules autonomes que l’on pourra emprunter à sa guise. Capables de se déplacer à 200km/h pare-chocs contre pare-chocs, ceux-ci remplaceront à la fois les automobiles, les transports urbains (bus, tramways) et les trains.

Pour les longues distances, les avions auront laissé la place à des sortes de métros circulant dans des tubes sous vide à plus de 1000km/h.

Pour les très longues distances, des avions semi-balistiques, capables de décoller d’un aéroport, se déplaceront à plus de 10’000 km/h dans le proche espace pour revenir ensuite se poser normalement sur une piste.

Il faut signaler que le développement massif des expériences de réalité augmentée, étendues aux cinq sens, limiteront les besoins de déplacement physique puisqu’il sera possible de “ressentir” complètement les sensations vécues lors des voyages et des rencontres.

POLITIQUE: Paradoxalement, alors que le niveau des mers monte, c’est l’eau potable qui viendra à manquer. Conjugué aux déplacements massifs de population, ce problème découlera sur d’importants conflits tout au long de la seconde partie du XXIème siècle. Les armes utilisées seront de plus en plus puissantes et leurs effets endommageront durablement notre habitat. Dès 2040, le terrorisme écologique sera très présent: des combattants prêts à tout pour sauver notre planète, y compris à l’extermination de l’espèce humaine. Libérant des virus très dangereux, ils se rendront coupables d’épidémies mortifères catastrophiques. Enfin, vers 2100, grâce aux avancées technologiques, l’Humanité pourra à nouveau subvenir à ses propres besoins et une période de stabilité commencera, avec un monde divisé en trois super-nations: les Amériques, l’Eurasie et l’Afrique.

VIE QUOTIDIENNE: Les Humains vivront en immense majorité dans d’immenses régions urbaines, dont la surface au sol sera optimisée par la verticalisation. Les habitations seront différentes d’aujourd’hui grâce aux résidences partagées: des modules de chambres individuelles intégrées dans des espaces de vie commune.

Dès 2050 tout le monde aura au poignet, dans ses habits, voire directement intégré dans ses paupières ou dans la boîte crânienne des outils de communication globaux. Connectées directement aux nerfs, ces technologies permettront d’”augmenter” la réalité, en superposant informations, sons et images virtuelles aux perceptions apportées à notre cerveau par nos cinq sens. Des systèmes informatiques surpuissants nous aideront à trier le flux massif d’informations, en apprenant à filtrer pour nous ce qui est essentiel. Des ordinateurs de toutes formes et fonctions, dont des robots, feront énormément de choses à notre place. Dès 2080, le travail humain ne sera plus une nécessité, et un revenu minimum global sera instauré.

SCIENCES: La Terre devenant de moins en moins une planète accueillante, de forts budgets seront à nouveau investis dans la découverte spatiale, et dès 2060 des hommes vivront de manière permanente sur des bases établies sur la Lune et Mars. Par contre nos moyens de propulsion limités ne nous auront pas encore permis d’aller plus loin, même si des êtres humains “dématérialisés” (des super-ordinateurs capables d’accueillir la totalité de l’esprit d’une personne) seront parvenus aux confins de notre système solaire.

Les découvertes médicales se feront à un rythme s’accélérant de manière exponentielle. Dès 2030, les chirurgiens seront remplacés par des robots. SIDA et cancer disparaîtront dès 2050. Le développement de nouvelles molécules et de nanotechnologies conjugué à la maîtrise de l’ADN rendront l’être humain peu à peu immortel.

Mais un problème d’un genre nouveau met cette avancée en péril: les intelligences artificielles pourraient nous dépasser et se retourner contre l’espèce humaine qui les ont créées, comme le craignent déjà aujourd’hui des experts en la matière tels que Bill Gates ou le professeur Stephen Hawking.

À ce point, on est légitimement en droit de se demander s’il y aura vraiment des spectateurs dans 100 ans lors de la projection du film, et si celui-ci ne se sera pas trop trompé dans ses prévisions. De même avec le cognac fabriqué aujourd’hui: y aura-t-il encore quelqu’un pour l’apprécier? Et vous, comment l’imaginez-vous, ce futur?

– Jorge S. B. Guerreiro

Cognac Louis XIII et sa carafe Baccarat, € 2600.- les 70cl

FUTURE

NATURE

RETRO

 

1 Comment

  1. […] Il y a de cela quelques jours nous vous parlions de l’incroyable film 100 years – The Movie You Will Never See (100 ans, le film que vous ne verrez jamais) que la maison de cognac Louis XIII a commandé au réalisateur Robert Rodriguez et à l’acteur John Malkovich. Il ne sera visible qu’en 2115, et se veut une vision prophétique contemporaine de ce que à quoi notre planète pourrait ressembler dans un siècle. Comme aucune image du film lui-même n’a été révélée, nous nous étions ensuite livrés à quelques spéculations sur ce à quoi ce futur pourrait être (à relire ici). […]

Les commentaires sont clos.