James Goldstein fait don de sa maison au LACMA

S23C0130

Le genre de cadeaux dont l’on se souvient: l’homme d’affaires James F. Goldstein vient d’annoncer le don de son extraordinaire maison, la “Sheats Goldstein Residence”, au Los Angeles County Museum of Art (LACMA). Je vous voir sourire derrière votre écran: ça vous fait une belle jambe. Sauf que cette maison, sans que vous vous en rendiez compte, vous est très familière: vous l’avez déjà vue des centaines de fois. Au cinéma, dans Charlie’s Angels ou The Big Lebowski, dans des publicités, de Gucci au dernier album des Daft Punk, et surtout dans un nombre incalculable de shootings mode dans les magazines. Située sur les hauteurs de Beverly Hills, en Californie, cette maison est signée du grand architecte John Lautner. Souvenez-vous: il est également l’auteur de la maison du film « A Single Man », nous vous en parlions ici. Elle lui avait été commandée par la famille Sheats, qui s’y installa en 1963.

En 1972, James F. Goldstein la récupéra dans un – déjà – très piteux état, les trois enfants du couple Sheats ayant fait beaucoup de dégâts. James F. Goldstein est cet excentrique personnage en permanence affublé d’un chapeau de cowboy que l’on croise au bord de tous les terrains de basket ainsi que des défilés de mode de la planète (ci-dessous en photo avec votre serviteur). Après avoir fait fortune dans les affaires et la NBA, il a consacré le plus clair de sa vie à la restauration de cette maison. C’est d’ailleurs John Lautner lui-même qui s’en chargea, jusqu’à son décès en 1992.

IMG_7965

L’annonce du don de cette maison n’est pas anodine pour le LACMA: sa valeur est estimée à plus de $ 50 millions (Goldstein l’avait rachetée pour $ 185’000 en 1972), et pour bien faire les choses son propriétaire a également laissé une petite enveloppe de $ 17 millions pour les éventuelles futures rénovations. James F. Goldstein en garde l’usufruit jusqu’à sa mort, mais des évènements pourront déjà y être organisés. Ensuite, elle deviendra un lieu d’exposition du LACMA à part entière. Entretemps, tout le monde s’accorde à dire qu’il s’agit de la maison la plus photogénique du monde…

– Jorge S. B. Guerreiro

Ce diaporama nécessite JavaScript.