LaFerrari enlève le haut

LaFerrari_serie_limitata_1

Nul besoin de vous présenter encore la Ferrari LaFerrari (non, il n’y a pas d’erreur): dévoilée en 2013, l’hypercar au cheval cabré a largement fait parler d’elle. Dotée de d’une puissance de 963 chevaux, résultat de l’accouplement d’un moteur V12 de 6,3 litres de cylindrée développant 800 chevaux à un système électrique de 163 chevaux, l’engin était si abouti que le nom de LaFerrari lui a été donné, une manière de signifier son côté absolu.

Mais voilà que depuis un moment la rumeur se faisait persistante: une version découvrable serait à l’étude. Une rumeur confirmée depuis par Flavio Manzoni, directeur du design Ferrari et auteur des lignes de la bête (ci-dessous en conversation avec votre serviteur). Hier, le premier communiqué de presse officiel et quelques photos ont enfin été dévoilées par Ferrari. Autant vous annoncer tout de suite la mauvaise nouvelle: non, vous ne pourrez pas l’acheter – et je ne parle pas là de l’état de votre compte en banque – toutes sont déjà prévendues. Les “bons” clients de la marque y ont eu un accès privilégié avant l’annonce publique et se sont visiblement tous rués sur leur chéquier, au point que Ferrari hésite encore sur le nombre d’exemplaires qui seront finalement produits (LaFerrari en version coupé avait été limitée à 499 pièces). Le prix n’en a pas non plus été révélé, mais étant donné que la version coupé s’échangeait contre € 1,2 millions, comptez allègrement sur quelques centaines de milliers d’euros de plus.

IMG_8889

Au contraire des autres modèles découvrantes de la gamme actuelle, le 488 Spider et le California T (dont notre essai est à relire ici), équipés d’un système de toit coupé/cabriolet électrique en dur, la LaFerrari devrait être dotée d’un toit en toile rétractable ou amovible en fibre de carbone, d’une part pour en limiter le poids et d’autre part parce que l’espace sous le capot arrière est déjà largement occupé par le très gros moteur. Mais Ferrari promet des capacités égales au coupé tant en matière de torsion (le châssis a été renforcé) que de performances. Pour rappel, nous parlons ici d’un 0 à 100 km/h en 2,6 secondes et d’une vitesse maximum au-delà de 350 km/h.

Ne reste plus qu’à lui trouver un petit nom: bien que Ferrari souhaite attendre la présentation officielle qui aura lieu au Mondial de l’automobile de Paris cet automne, il y a fort à parier que ce sera LaFerrari Aperta. La marque a en effet pris l’habitude de baptiser Spider ses découvrables de série et Alerta les modèles spéciaux en édition limitée.

En attendant, il nous reste cette vidéo volée par un paparazzi sur la piste d’essais de Ferrari pour entendre le chant du V12, forstissimo.

– Jorge S. B. Guerreiro

LaFerrari_serie_limitata_3 LaFerrari_serie_limitata_4