Summit, la première collection de montres connectées signée Montblanc

Montblanc SUMMIT_301763_N1A2170_3_1

Rendons à César ce qui appartient à César: Montblanc est bien la première marque horlogère suisse à s’être essayée à la smartwatch, et ce dès janvier 2015. En l’occurrence, il s’agissait plutôt d’un bracelet connecté à adapter sur une montre mécanique maison, le Timewalker e-Strap (à relire ici).

Mais depuis hier soir Montblanc est entré de plein pied parmi les fabricants de smartwaches en lançant sa Summit lors d’une soirée très people à Londres. Plus qu’une montre, il s’agit carrément d’une collection complète. Voulant rester fidèle à son image d’horloger traditionnel, la marque a puisé dans l’esthétique de sa collection 1858 pour développer un boîtier décliné en plusieurs finitions. Grande première dans le monde des smartwatches, l’écran tactile AMOLED de la Summit est dotée d’une glace incurvée en saphir. Il permet d’afficher des fonds d’écrans au design classique tels que trois aiguilles – date, petite seconde ou chronographe. L’utilisateur peut choisir de personnaliser ces cadrans pour y afficher les indications de son choix tels que deuxième fuseau horaire, rendez-vous à venir ou performances sportives.

La boîte de 46 mm de diamètre est disponible en quatre matériaux différents: acier avec revêtement PVD noir, bicolore avec boîte acier et lunette PVD noir, acier avec finition satinée ou enfin titane. Le bouton disposé sur le côté du boîtier reprend le style de la couronne des montres traditionnelles de la collection 1858. Son look se parfait avec un choix de  8 bracelets. Au final, entre forme de la boîte, glace bombée, cadrans affichés et couronne, la Summit devient esthétiquement un membre à part entière – mais connecté – de la collection 1858.

Montblanc Summit 2

Contrairement à TAG Heuer qui équipe sa Modular 45 d’un processeur Intel, Montblanc a choisi de faire appel à Qualcomm pour équiper sa smartwatch. Toutes deux tournent cependant sur le même système d’exploitation, Android Wear 2.0.  La Summit dispose d’une mémoire de 4 GB. Elle se veut un “compagnon de santé” en proposant des fonctions telles que contrôle du rythme cardiaque ou suivi des objectifs sportifs. Outre son pulsomètre que l’on annonce très précis, elle est bardée d’autres capteurs: podomètre, enregistrement de l’activité physique, gyroscope, boussole, baromètre et capteur de lumière ambiante. Elle est même livrée équipée de l’app Runtastic à l’essai.

Grâce à son micro intégré, la Summit permet d’utiliser Google Assistant: recherches d’informations, d’itinéraires ou dictées des courriels sont à portée de voix. Très chic en voyage, elle propose un traducteur instantané à commande vocale. Uber et Foursquare City Guide complètent la panoplie des applications spécialement adaptées à la Summit.

Cerise sur le gâteau par rapport à sa concurrente suisse: le prix. La Summit sera disponible dès 895 euros. Intéressé? Il vous faudra d’abord passer par Mr Porter pour vous la procurer: pendant ses deux premières semaines de vente au mois de mai prochain elle ne sera disponible que sur ce site de vente en ligne.

– Jorge S. B. GuerreiroCapture d’écran 2017-03-17 à 18.20.54

 

Montblanc Summit