Bienvenue à Morgane Nyfeler, notre nouvelle chroniqueuse mode

Tout avertis que vous êtes, chers vous, vous avez bien dû remarquer que ces derniers temps le rythme de nos articles traitant de l’univers de la mode s’était quelque peu ralenti. Fast Fashion mise au pilori, remise en question des cycles saisonniers des collections, difficultés à s’adresser à la nouvelle clientèle, etc : la mode est en pleine crise existentielle. Nous ne pouvions pas passer à côté ces bouleversements. C’est pourquoi nous vous annonçons avec un grand plaisir l’arrivée de Morgane Nyfeler pour renforcer notre équipe. Morgane est comme Obélix, élégance en plus: elle est tombée dedans quand elle était petite. Depuis son plus jeune âge, elle collectionne les magazines branchés avec une idée fixe (rapport à Obelix… vous suivez?), faire carrière dans le journalisme de mode. Un objectif qu’elle s’est donnée les moyens d’atteindre: elle a enchaîné des études de communication, d’anglais et d’histoire de l’art par un petit crochet de 6 mois en Australie. Elle est ensuite passée par la rédaction de Romande magazine et par une expérience comme RP en terres germaniques avant d’aller s’assoir sur les bancs de la London College of Fashion où elle vise un master en journalisme de mode. Elle l’avoue souffrir de cette terrible maladie qu’est la FOMO, pour Fear Of Missing Out. La peur de rater quelque chose d’important, de ne pas être au bon endroit au bon moment. On va donc pouvoir honteusement profiter de son infirmité pour se tenir au courant des derniers potins du côté des podiums. Et si jamais vous la croisez, parlez-lui de ses années de cheerleader au collège, elle sera ravie de vous raconter ses histoires de pompons. Bienvenue, Morgane.

– Jorge S. B. Guerreiro

 Morgane Nyfeler